Les hybrides à la rescousse

Au lieu de jouer les coups difficiles avec de longs fers, de plus en plus de golfeurs misent sur les clubs hybrides. Nous vous expliquons comment les utiliser à bon escient.

L’origine du golf se situe en Ecosse, il y des centaines d’années de cela. Des siècles durant, les clubs de golf ont conservé une forme très classique. Un set consistait en général en un driver, un bois 3 et 5, de fers allant du 3 au sand wedge et un putter. Mais les temps et les parcours de golf ont changé. Un set de golf  ressemble aujourd’hui à une caisse remplie d’outils variés, permettant de maîtriser tous les défis.

Les fers 3 et 4 traditionnels sont adaptés aux links écossais, des parcours durs et secs sur lesquels il est souvent possible de faire rouler sans problème la balle jusqu’au green. Mais nous jouons en Suisse, et nos parcours ont une toute autre qualité. Le sol est plus gras et les bunkers sont protégés par toutes sortes d’obstacles, de bunkers, de rough et d’eau. Des conditions qui demandent que la balle vole haut, qu’elle atterrisse sur le green et qu’elle s’y arrête. Avec un long fer, ce n’est possible qu’en ayant une vitesse de tête de club élevée à l’image des superstars du PGA Tour.

Notre meilleur ami

Il y a une quarantaine d’années, les premiers bois avec un loft plus élevé sont arrivés sur le marché. Au lieu d’un numéro 5 classique, on a commencé à trouver des bois 7, 9 ou 11 par exemple. Au début des années 2000, un club curieux est apparu, semblable à un œuf, ni tout à fait un bois, ni tout à fait un fer, mais un mélange des deux. Une entreprise du nom de Kasco sortait la première esquisse d’hybride. Mais ce n’est que lorsque Taylor Made a sorti son «rescue» que ce type de club s’est fait une place sur le marché.

Je me souviens d’avoir essayé un tel club en 2002 lors d’une journée de test au Golf Sempachersee. Je n’étais pas du tout sûr de l’endroit où placer la balle, mais j’ai vite remarqué que je pouvais gagner plus de distance qu’avec un long fer, et ceci simplement avec un vol de balle plus élevé. Le club était très agréable à jouer, son shaft un peu moins long que celui d’un bois.  

Grâce à ces qualités, les hybrides sont vite devenus très populaires. En 2007, 30% des golfeurs utilisaient ce type de club; aujourd’hui la plupart d’entre eux ont au moins un hybride dans leur sac. Et pour une bonne raison: c’est le meilleur ami du golfeur!

Les dames, en particulier, préfèrent remplacer certains fers qui, s’ils ne sont pas frappés avec assez de vitesse, ont un impact dur, par des hybrides avec un loft un peu plus élevé, comparables à un fer 8 ou plus. Avec un shaft léger et flexible et une tête de club qui procure un impact explosif, chaque approche devient un réel plaisir.

L’hybride facilite aussi de nombreux autres coups. Voici mes trucs pour que vous puissiez profiter pleinement de vos «rescues».

Le coup standard

J’aime frapper la balle avec un hybride comme avec un fer 7, avec la balle bien centrée par rapport au stance. Cela me permet, au moment de l’impact, de faire passer mon poids bien à travers la balle et d’arracher un petit divot. Mais pour cela j’ai dû m’entraîner durant des heures. Je vous conseille de consacrer un peu de temps pour tester au driving range ce qui vous convient le mieux. Apprenez à connaître ce club! Je puis vous assurer que l’hybride simplifie et améliore de nombreux coups. J’entends souvent des hommes me dire: «Le jeu avec les fers, c’est vraiment ça le golf.» Croyez-moi, dans la plupart des situations, ce n’est que du masochisme! Suivez mon conseil et donnez une chance aux hybrides.

Se libérer des difficultés

Imaginez qu’un joueur ait raté le fairway avec son drive. Sa balle se trouve derrière un arbre avec des branches touchant le sol. Le green est encore loin. Que voit-on? L’amateur sort son fer 7 du sac, adresse la balle alignée sur le pied droit pour réduire le loft de 34 à 20 degrés et pour faire voler la balle à plat sous les branches, en direction du green. Mais pourquoi rechercher une position aussi inconfortable et tenter un coup qu’on n’entraîne jamais, alors qu’on pourrait tout simplement sortir son hybride, qui a de toute façon un loft de 20 degrés et qui permet de se placer en position normale derrière la balle? Il faut laisser le club créer lui-même la trajectoire, au lieu de tenter un coup totalement dramatique et hasardeux. Laissez le club faire le travail. Comme l’hybride est nettement plus court qu’un bois de parcours, c’est l’outil idéal pour ce job.

Chipper avec un hybride

Cela a l’air un peu curieux, mais si vous regardez le golf à la TV, vous ne serez pas surpris de voir que les professionnels du Tour jouent ce genre de coup chaque semaine. C’est d’ailleurs un exercice que je conseille à tout un chacun. Tout comme le coup sous l’arbre d’ailleurs. Pourquoi prendre un fer 9 et le tenir dans la main comme si c’était un club plus long? Prenez simplement un hybride et jouez la balle comme un putt. Placez la balle un peu avant le centre du stance, tenez le shaft en position verticale et effectuez un simple mouvement de putt.Vous remarquerez que la balle réagit plus vite contre la surface d’impact du club. Cela peut prendre un peu de temps avant que vous ayez la bonne sensation pour la distance. Et l’hybride ne causera pas de backspin. La balle roulera avec régularité jusqu’au trou. Vous jouerez votre balle sans danger de piocher le sol ou de la topper.

N’oubliez pas: la sensation à l’impact, c’est ça qui rend le golfeur accro! Si vous n’arrivez pas à obtenir cette sensation avec n’importe quel club de votre sac, que ce soit le driver, les bois, les fers, l’hybride ou le putter, cherchez une autre option. Testez des alternatives et trouvez ce qui vous convient.
Et surtout, n’utilisez que des balles de bonne qualité. Les balles usagées ont peut-être encore l’air en bon état, mais elle peuvent déclencher une réaction négative en raison des dégâts internes causés par les mauvais coups précédents, même si vous n’avez rien à vous reprocher avec votre coup.

Tous les avantages dans un type de clubs

Il est connu que les dames préfèrent en général les bois aux fers. La raison est qu’avec une vitesse de tête de club moins élevée, l’impact du fer peut être très dur et désagréable et causer un divot profond. Les bois ont une tête creuse, l’impact est plus explosif et plus doux, ce qui rend le coup nettement plus agréable. Mais les bois ont aussi un shaft plus long, ce qui complique les coups dans certaines positions. L’hybride allie les avantages des fers et des bois. Le shaft est court et flexible, la tête de club légère et explosive. Les fabricants, qui ont constaté la popularité de ce type de club, les proposent maintenant avec différents lofts. Cela permet aux golfeuses et aux golfeurs de choisir des clubs taillés sur mesure, qui leur apporteront beaucoup de plaisir sur les terrains de golf.

www.marcusknight.ch

www.players-playground.com

   

INFOS SUPPLÉMENTAIRES DE CETTE CATÉGORIE

HIO fête son lancement à Lugano

Après le premier tournoi HIO à l’intention des clients suisses, la société offre un rabais limité de bienvenue pour les fittings des lecteurs et lectrices de Swiss Golf!

HELVESKO: des chaussures confortables pour les loisirs et le golf

HELVESKO, l’entreprise familiale lucernoise, est renommée pour un produit qui vous accompagne tous les jours: la chaussure de confort.

Garmin: pour les greens et le quotidien

Promotion - L’Approach S42 de Garmin reconnaît automatiquement, avec sa fonction GPS, plus de 42’000 parcours de golf préprogrammés et le trou sur lequel on joue, tout en indiquant les distances précises jusqu’au green, aux obstacles et aux doglegs.

Le premier studio HIO Fitting ouvre à Lugano

Promotion – Un «club fitting» indépendant des marques ainsi que des clubs de golf parfaitement adaptés grâce au HIO Fitting seront disponibles en Suisse également à partir du 1er mai. A choix, PXG, TaylorMade, Titleist, Vega ...